Appel à communication - Pauvreté et Misère dans l'HPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Appel à communication - Pauvreté et Misère dans l'HPE

Message  Admin le Jeu 13 Déc - 12:25

Appel à communications (date limite : 10 avril 2008) Colloqueorganisé par Sciences Po Lille etle CLERSE (CNRS)avec le soutien de l’Association Charles Gide

Pauvreté et misère dansl’histoire de la pensée économique
27-28 novembre 2008Sciences Po Lille 84 rue de Trévise, 59000 Lille ***Calendrier prévisionnel :




1) Date limite de soumission des propositions :10 avril 2008

2) Date de réponse du comité aux auteurs : 01 juin 2008

3) Date limite de remise des textes :01 nov. 2008



Les propositions sont à envoyer à l’adresse électronique suivante : evelyne.demouveaux@iep.univ-lille2.fr

Pauvreté et misère dans l’histoire de la pensée économique


La pauvreté économique est identifiée comme une des figures principales du malheur des temps modernes. Aussi, soulager, secourir, assister les pauvres et la pauvreté constituent une constante des objectifs de politique économique avec comme visée ultime le projet de faire disparaître définitivement la pauvreté de nos sociétés. Il n’en a pas toujours été ainsi. La pauvreté n’a pas toujours été désignée comme une injustice sociale et comme un mal à combattre et à faire disparaître. La place et la signification de la pauvreté dans l’expérience humaine sont donc très variées. C’est de cette variété dont il convient de se souvenir quand on aborde les siècles les plus récents où se développe la science économique.



On peut faire l’hypothèse qu’à l’époque moderne, précisément, il existe deux sortes de pauvreté - l'une plutôt traditionnelle, l'autre plus spécifique aux économies monétaires et capitalistes, qu'on pourrait appeler misère. Cette différence ne serait pas seulement quantitative et la misère ne serait pas seulement un degré supérieur de pauvreté. La question se pose alors de savoir si cette forme de pauvreté a été identifiée en correspondance avec des formes identifiées de richesses. Est-ce cette forme de pauvreté extrême que l’Etat se propose de vaincre avec les instruments fournis pas les sciences économiques ? Peut-on enregistrer un progrès dans cette lutte et espérer une disparition prochaine de la misère ?



L’objectif de ce colloque est de rassembler des textes qui traitent de ces différentes questions : identifier les différentes formes de pauvreté, comprendre la genèse de la misère dans les sociétés à économie capitaliste et la production de cette misère par le capitalisme, éventuellement au détriment d’une forme sociale de pauvreté antérieure. A cette fin, il ne s’agit pas de réhabiliter des textes ignorés jusqu’ici, mais plus modestement de mettre en valeur les plus grands textes des économistes, des philosophes et des écrivains au cours de la période des temps modernes.



Ainsi se dessinent quatre thématiques de lecture de la pauvreté saisie par les textes économiques :



· Evolution des classifications et des mesures de la pauvreté

· Théorie économique de la pauvreté

· Politique de la pauvreté, justice sociale et efficacité de la lutte contre la pauvreté

· Pauvreté, envie, frustrations et fausses richesses









Comité d’organisation : Arnaud Berthoud – Alain Clément – Annette Disselkamp – Benoît Lengaigne – Patrick Mardellat – Jean-Claude Perrot





Comité scientifique : Richard Arena (LATAPSES – Université de Nice – Sophia Antipolis) – Arnaud Berthoud (CLERSE-Université de Lille1) – Maurice Baslé (CREM – Université de Rennes 1) –– Gilles Campagnolo (CEPERC – Université de Provence) – Alain Clément (Université de Tours) – Laurent Cordonnier (CLERSE – Université de Lille 1) – Ghislain Deleplace (LED-EPEH – Université de Paris VIII) – Thierry Demals (CLERSE – Université de Lille 1) – Daniel Diatkine (PHARE – Université d’Evry) – Annette Disselkamp (CLERSE – Université de Lille 1) – Ragip Ege (BETA – Université de Strasbourg 1) – Gilbert Faccarello (ERMES – Université de Paris II) – Arlette Farge (CRH-CNRS – EHESS) – Gérard Gayot (Dir. de l’IFRESI – Université de Lille 3) – Isabelle Garo – Michel Hastings (CEPEN – IEP de Lille) – Jimena Hurtado (Universidad de Los Andes – Colombie) – Catherine Larrère (Dir. de NoSoPhi – Université de Paris I) – Benoît Lengaigne (CLERSE – Université de Lille 1) – Patrick Mardellat (CLERSE – IEP de Lille – Université de Lille2) – Marc Pénin (LAMETA – Université de Montpellier 1) – Jean-Claude Perrot (EHESS) – Claire Pignol (PHARE – Université de Paris I) – Jacques Rodriguez (CLERSE – Université de Lille 1) – Bertram Schefold (J.W. Goethe Universität Frankfurt am Main – Allemagne) – Nathalie Sigot (PHARE – Université de Littoral) – Ramon Tortajada (CEPSE – Université Pierre Mendès France de Grenoble) – Pierre-Yves Verkindt (Dir. du Centre René Demogue – Université de Lille 2)



Secrétariat du colloque : Evelyne Demouveaux

Adresse électronique : evelyne.demouveaux@iep.univ-lille2.fr

Adresse postale : Institut d’Etudes Politiques de Lille, 84 rue de Trévise, 59000 Lille

Tél : 03.20.90.48.55










Admin
Admin

Messages : 42
Date d'inscription : 10/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://doctorants-de-phare.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum